Manifeste

Universi Terrarum Orbis Summi Architectonis Gloria ab Ingeniis,
Deus Meumque Jus
ORDO AB CHAO

Conformément aux Constitutions et Statuts des Suprêmes Conseils, de Grands Inspecteurs Généraux, 33ème degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté ont fondé un Suprême Conseil, dénommé «  Suprême Conseil National De France ».

Le Rite Écossais Ancien et Accepté est une voie traditionnelle qui est sage, prudente et morale dans ses enseignements, sa pratique, ses desseins et ses moyens. Il a pour objet l’union, le bonheur, le progrès et le bien-être de la famille humaine en général et de chaque homme individuellement. C’est un Ordre initiatique international qui se réfère principalement à la Tradition Johannique,  à la Tradition Chevaleresque et aux Voies Hermétiques et alchimiques. Il invite les Frères à travailler avec confiance et énergie et à faire des efforts incessants pour atteindre ce but, le seul reconnu comme digne par l’Ordre.

Le Suprême Conseil National de France  se place en défenseur de la pureté des valeurs et des comportements que le Rite Écossais Ancien et Accepté propose aux Frères dans leur quête.

Le Suprême Conseil National de France impose à ses membres le strict respect de ses principes. Ils sont fondés sur les constitutions de 1762 et 1786. Il exige le respect scrupuleux des rituels et des serments contractés par ses membres à chaque degré.

Le Suprême Conseil National de France est une puissance maçonnique indépendante et souveraine qui a autorité exclusive sur tous les degrés du quatrième au 33ème degré. Il n’accepte en son sein que des Maîtres-Maçons issus d’une obédience régulière et reconnue par la communauté internationale des Grandes Loges régulières, en France la Grande Loge Nationale Française – GLNF, avec laquelle est établie une convention tacite ou explicite qui fait état des principes d’autonomie et d’indépendance du Rite, des usages de pratique du Rite Ecossais  Ancien et Accepté et de non-ingérence réciproque.

Conformément au second article des Constitutions de 1786, les Souverains Grands Inspecteurs Généraux de l’Ordre, doivent instruire et éclairer leurs frères. Ils ont pour mission de faire régner la charité, l’union et l’amour fraternel. Ils doivent maintenir la régularité dans les travaux de chaque degré, faire respecter les Constitutions Statuts et règlements de l’Ordre, et s’appliquer à faire œuvre de paix et de miséricorde.