Grand Orateur

Grand Orateur

Le but ultime

 

Ces interrogations nous poursuivent: d’où venons-nous? où allons-nous? qui sommes-nous? quelle est notre destination? cette vie, ce monde, quel sens ont-ils?

A la base de tout cela il y a un Mystère, un Indicible, un Inconnaissable, un Insaisissable. Nous faisons de tout pour nous entourer de souvenirs personnels ou pluri personnels, de termes de référence, de cadres explicatifs fournis par les traces du passé, par les convictions religieuses et philosophiques.

N’empêche: le Mystère demeure.

De tout nous pouvons douter, mais aucunement de ce Mystère. Si l’être humain n’était pas là, qui pourrait témoigner de Son existence? C’est pour cela que nous, dans notre Rite l’affirmons. Cette affirmation est tellement puissante qu’elle ne peut disparaître avec notre mort biologique. Nous sommes les témoins éternels de cette Vérité insondable. C’est pour cela que nous affirmons aussi l’immortalité de l’âme.

Il n’est pas inutile de rappeler ici les éléments essentiels de notre Rite :

-une tension persistante vers le haut de l’Échelle liée à l’affirmation de l’existence de l’Insaisissable, ce dernier étant la source cachée, le fond et le principe de toutes nos pensées, de tous nos sentiments, de toutes nos tendances, de tous nos mouvements

-les Adeptes dans notre Rite n’agissent point en vue d’une réussite quelconque dans le monde visible – peu leur importe le succès ou l’insuccès- car ils ne vivent que dans l’action comme pure action; ils la veulent parce qu’elle est la volonté de Dieu en eux, et constitue leur participation propre à la vie divine

-ils ne souhaitent donc aucune autre chose et rien ne peut les intéresser de ce qui est propre au monde visible; peu leur importe en dehors du but affiché de l’Ordre, la réalisation en eux du Saint Empire où cohabitent en harmonie, au bout du parcours, les tendances qu’ils avaient ressenti comme contradictoires au début de leur démarche

-l’Atelier du REAA est producteur du monde spirituel, car la démarche de chaque Adepte est la source du développement en nous de l’idée du Saint Empire, du lieu où la régularité rationnelle ou architecture spirituelle dominent dans un but d’ordre et d’équilibre harmonieux, d’une justice véritablement atteinte. Justice qui émerge dans une communion initiatique où chaque Adepte ouvre aux autres Adeptes qui sont en communion avec lui la réalité changeante de sa propre réalité spirituelle

-il y a acquisition à chaque nouveau grade incorporé, grâce à l’étude, de nouveaux champs de symbolisme correspondant au projet interne de chaque Adepte ainsi que,

-à chaque nouveau grade, vision et compréhension nouvelle de tous les grades qui précèdent, d’où une tension dialectique constamment renouvelée en son contenu dans la perspective di Saint Empire; et dès lors:

-la création d’assemblages symboliques opérationnels sur toute l’Échelle à laquelle on a eu accès, une telle créativité étant liée à l’indétermination de la rituélie

-chaque discours partiel est dès lors interprété à la lumière des autres discours partiels, de même que toute action est en fait une interaction

-d’où le caractère contre producteur de simplifications ou clichés tels que grades salomoniens, néotestamentaires, etc. ou bien connaissance/amour/action qui entravent l’enrichissement spontané de l’Adepte.

Notre Rite en trente-trois étapes nous offre ainsi la possibilité, sans nullement renier aucune de nos convictions en ce qui concerne la nature du numineux, de nous rapprocher du Mystère en créant en nous-mêmes l’Image de ce Mystère, car, en positionnant en nous, par l’effort constant, les différents éléments de cette Image, en la perfectionnant sans cesse, nous pouvons mieux comprendre qui nous sommes et quel est le sens de cette vie, ce sens qui sans cela nous échapperait totalement.

Cela est certainement vrai pour chacun de nous, dans le Rite. Mais dans le Rite nous ne sommes pas seuls. Nous nous reconnaissons réciproquement.

Chacun de nous suit certes son parcours et, dans sa tension vers l’objectif, peu à peu façonne une image de plus en plus précise du Mystère.

Mais du fait de notre reconnaissance réciproque, nous nous influençons, nous nous complétons, de sorte que l’Image n’est plus un produit uniquement de chacun de nous, mais le produit de la communion des frères.

C’est le but de notre Juridiction, entité destinée à prospecter la voie contemplative, la royauté d’un sublime dépassement; dont la visée est de rendre vivante dans le cœur des Initiés la préfiguration du Saint Empire, construction mystique qui guide et illumine le monde, système complet et harmonieux, destiné à se porter en exemple de tous les royaumes spirituels; œuvre si grande et si belle, comme le soulignent nos Lois Fondamentales, si juste et si nécessaire.

C’est cette Image qui nous amène progressivement, dans la tension, vers le but final qui est de nous rapprocher de Dieu, d’essayer de nous unir à Lui.

Car vers Lui tout devient.

J’ai dit.

T.Il.F NicolaBELLIENI, 33ème

Grand Orateur